Backpacking : comment voyager léger ?

Vous rêvez de partir en voyage sans valises, mais uniquement avec votre sac sur le dos ? Le backpacking est ce qu’il vous faut ! Faire le tour du monde en transportant juste un sac à dos permet de gagner en mobilité et en autonomie. Malheureusement, beaucoup de Backpackers font l’erreur de trop chargé leur sac, se retrouvant ainsi avec un lourd fardeau sur le dos. Ce qui va à l’encontre de l’esprit même de ce mode de voyage. Dans le Backpacking, la règle d’or est d’alléger le sac au maximum. Après avoir lu cet article, il vous sera possible d’obtenir un sac ne dépassant pas les 5 kilos.

Pourquoi alléger son sac ?

Le Backpacker transporte toutes ses affaires (voire son abris) sur son dos. Tout au long de son voyage, il va surtout se déplacer à pied, gravant les montagnes et dévalant les pentes. Pour que son voyage ne se transforme pas en cauchemar et pour pouvoir se déplacer sans fournir un effort surhumain, il faut que son sac soit le plus léger possible.
Un sac léger va avant tout offrir une plus grande mobilité. Par ailleurs, plus le sac sera léger, plus il sera confortable. Très souvent, il arrive que les Backpackers se plaignent de douleurs au dos. Cela arrive lorsque le sac est beaucoup trop lourd. Avec un sac ultra léger, finis les douleurs au dos.
Un sac plus léger est aussi un sac beaucoup plus petit et donc, moins encombrant. Ce qui est d’une très grande utilité lorsque le voyageur est amené à prendre les transports en commun ou à entrer dans un établissement public (café, restaurants, hôtels, etc.).

Comment alléger son sac à dos ?

Alléger un sac demande autant de préparations que de réduire le nombre de valises, voire plus. Avec des valises, il est toujours possible de faire quelques erreurs car au final, celles-ci resteront le plus souvent dans la chambre d’hôtels ou dans le véhicule. Alors qu’avec un sac à dos, les erreurs ne pardonnent pas. D’où la nécessité de se préparer comme il faut.
La première étape dans le processus d’allègement du sac à dos est de faire l’inventaire de toutes les affaires à emporter. Comme une sorte de brainstorming, il faut noter sur un papier tous les effets personnels, de la savonnette à la tente, en passant par les boites de conserves. Ensuite, il faut classer ces éléments selon leur catégorie : vêtements, accessoires, alimentations, etc.
La deuxième étape consiste à faire le tri entre l’essentiel et le superflu. Le superflu sera à laisser de côté bien sûr. Pour faire simple, tout ce qui peut être acheté sur place ou ce qui ne servira à rien lors du voyage fait partie du superflu.
Au final, seuls les éléments vraiment nécessaires devraient se trouver sur la liste. Pour alléger d’avantage son sac, la dernière étape consistera à trouver des alternatives plus légères aux éléments présents. Le voyageur peut par exemple remplacer la grande bouteille de gel douche par une savonnette ou privilégier les aliments en canettes aux grandes boîtes de conserve. Une autre astuce consiste aussi à anticiper ses besoins une fois dans le pays de destinations et voir s’il ne serait pas possible de trouver une solution sur place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench